La Peña Mexicana

Mardi 28 novembre à 20h30
Musique mexicaine

Helio Monroy vous propose une belle Peña Mexicana en hommage à Chava Flores !

Chava Flores est sans aucun doute un compositeur populaire des plus importants au Mexique, mais il a été d’une grande discrétion médiatique. Comprenons-nous : il n’a jamais fait le tour de grandes salles de concert en grande pompe mais ses chansons sont entrées dans le répertoire de tout un chacun, comme si à la naissance on nous avait instillé des chromosomes avec ses compositions… Et voilà, parfois nous ne savons pas qui a créé cette musique mais, nous la fredonnons tous…
Chava Flores a été désigné chroniqueur de la ville de Mexico, ménestrel ou encore troubadour des bas quartiers, et même, quelques messieurs très savants ont nommé son univers musical : « folklore urbain » !
Difficile donc de classer ce bonhomme qui a dépeint, avec tant de tact et précision Mexico, ses habitants et son modus vivendi à la période des trente glorieuses !
Ses chansons ont été chantées par les stars du cinéma mexicain et les plus grandes vedettes des théâtres et cabarets. Pour ma part, j’ai eu la chance de le rencontrer dans les peñas de la banlieue, quand je n’avais pas encore le droit de vote. Là, il s’exerçait tel qu’il était : un humble et simple grand seigneur !
« Le temps a fait ce qu’il fallait, et de ce torrent de voix, il ne me reste qu’un filet ». Et physiquement, c’est maintenant avec l’âge que je lui ressemble enfin ! Pour cela, couronné de mes cheveux poivre et sel, je me permets cet hommage sans aucune prétention mais avec vous tous.

Helio MONROY

Solo Veracruz es Bello !
(Musiques du Sotavento)

La région du Sotavento se trouve en longeant le flanc est du Mexique léchant d’un côté la mer du golfe et de l’autre la jungle et les grands montages à l’intérieur de terres. Son histoire séculaire lui a permis de bercer entre autres choses le Son Jarocho, l’expression musicale la plus importante et enraciné dans tout le Veracruz que de Huateque en Fandango, chante l’amour, la raillerie et l’espoir à coup de rimes improbables aussi qu’ingénieuses et si le moment le mérite elles sont politiques comme celles de Montort où graves durant la fête des morts.
Sotavento : à l’abri du vent, le contraire de barlovento.
Francisco Gonzalez et Nelson Gomez et tout le ballet colombien duquel faisaient partie, ont été lâchement abandonnés à Mexico par un imprésario véreux. Ils ont pris le taureau par les cornes et forts de leur moins de vingt ans! Ils s’installèrent et firent des études musicales à l’université de Mexico et dans ce périple de dix ans ! Ils apprirent et appréhendèrent la musique de Veracruz, celle du Sotavento et même au-delà de cette lisière, face aux vents ! car la musique avec Pancho y Nelson ne reconnais pas les frontières.

Bar et restauration sur place.

Entrée libre

3615 Marbrerie

Mercredi 8 novembre de 19h à 0h
Electro / hip-hop / house / funk / ambient / techno …

Allô !? Allô ! Vous me recevez !?
Vous avez composé le 3615 Marbrerie pour fuir la monotonie du mercredi ?

Soufflé Caramel – DJ SET
 » Plaisir, gourmandise et robustesse  » : Miam !
(House / Funk / Ambient)

LN-VR B2b Reflex Man (Fauchage Collectif) – DJ SET
 » Un projet à base de vide, de pixel, de données web, de mesures analogiques basse fréquence et de boites en tout genre.  »
(Graisse auditive + Hip Hop beat / Instrumental)

Performance impro de TOP (DLGHTPEOW BEOW, ALAFRAN16, Kostia Cavalié, Saïsama) – Machines & instruments
 » Vous ne savez pas à l’avance ce qui vous attend !  »
(Techno planante et funky / House / Trance)

Mawup – LIVE SET
 » Une trouvaille bizarroïde, ambiances électriques et brutales. Une basse très rock ténébreuse, des machines étranges : c’est un foutras d’énergie, une énergie maléfique – un délice.  »
(Électro dansante énervée / Expérimental)

& Exposition, stands de fanzines

Soirée organisée par TOP et Visuact Production

PARTENAIRES :
Fauchage Collectif
Lobotomized
L’Echo Records
Labo des Sons
La Graffiterie

Bar et restauration sur place.

Tarifs : don libre à partir de 3€

The Guest House #3 – Layko / Motsek

Samedi 4 novembre de 19h30 à 01h30
Electroworld

A l’origine une « guest house » est une maison d’ensemble; un toit où se côtoient les « résidents » du « lieu », et les gens de passage, qui pour un temps donné se font la vie commune, parmi les choses qui restent et les choses qui s’en vont; en ayant toutefois fait de marquer les coeurs par un esprit d’échange et surtout de partage.
Après avoir parcouru la Martinique et Haïti lors de ses précédentes éditions, « THE GUEST HOUSE » s’amarre cette fois à la Marbrerie pour une escale en Guadeloupe.
Abreuvés directement à l’alambic du son Karukera (Guadeloupe), LAYKO et MOTSEK s’attacheront à distiller un univers vibrant de saveurs colorées et puissantes, en un mot un espace « sous Hautes Fréquences ».

LAYKO – ElectroKa / Live acoustique
Après de longues années dans la musique, Layko a trouvé son propre Son : une synthèse sensible entre sonorités actuelles et traditions caribéennes.
Blag a mass / Vancé / Soul Boulagel, autant de titres évocateurs à découvrir, de purs bijoux électro-acoustiques finement ciselés dans la masse d’une culture ancestrale.
Entourée de musiciens tout aussi talentueux que généreux (Guitare – Mauricio Santana, Saxophone – Rodolphe Lauretta, Choeurs – Audrey Martial, Percussions – Patrick Nupert) elle nous délivrera ses dernières créations, sublimes pépites West Indies, à déguster et à savourer sous la voûte céleste de la Marbrerie.

MOTSEK – DJ Set
DJ et producteur karukéen, musicien percussionniste, fondateur du label Kaphonic Records, MOTSEK est un laboratoire sonique à lui seul. Formé à la danse et à la musique sur le terreau fertile du gwoka et des swaré léwòz de Guadeloupe, Motsek a fragmenté cet héritage pour le recomposer au gré de ses voyages à Londres, Tokyo, Inde, Amérique du Sud…
Autant de rhizomes créatifs qui constituent son empreinte esthétique, dispersant les codes de l’électroworld aux quatre coins d’un espace afrocaribéen composite.
Élektroska, Gwo Ka, New Cumbia, Bèlè, Afro House, Soulful, Vaudou, Baillé Funk apparaissent comme un réseau de fils conducteurs musicaux composant un style hybride, mélodique et vivant, qu’il appelle Deep Elektropical // Post Exotik…

Alors be ready, le 04/11 la « Traditional Future » Party reaches Divine Inferno!

https://www.kaphonic.com/index.php/concepts/the-guest-house

Bar et restauration sur place.

Tarifs : gratuit avant 20h30 et pour les enfants jusqu’à 12 ans.
5€ en prévente // 5€ sur place avant 22h / 8€ après 22h

Solution e-tickets
par
YurPlan.com