La Marbrerie ?

Ne cherche pas à écrire la « ligne » de ce qui s’y créera, aspire à être le cadre, le point d’appui/abri de ces créations, de ces rencontres; souvent le déclencheur.

La Marbrerie est un outil, modeste pour rester libre, ouvert pour rester surpris, chaleureux pour être heureux. Aux temps qui sont bien durs, elle oppose sa douce résolution.
Ecole, salon de musique ou de danse, hôtel, galerie, cantine – savoureuse – , atelier/studio, La Marbrerie emprunte à tout cela. Chaque composante de ce projet simple et complexe jouant avec ses soeurs au gré des circonstances et des besoins: spectacles, répétitions, résidences, enregistrements, cours, stages…

Pas de ligne ?
Si quand même un peu… Dictée tout à la fois par le contexte et nos désirs.

Qu’il s’agisse de musique, de danse, d’arts visuels, tout à la fois, nous aimons les projets d’exploration, par nature fragile. Décidés et incertains.
Nous défendons ceux dont le travail nous pique ou nous intrigue, sans pignon sur rue. Souvent jeunes artistes peinant à trouver des lieux, des visiteurs, spectateurs, auditeurs. Parfois moins jeunes, mais peinant tout autant…
Nous aimons les formes économes, les messages implicites, insolites parfois.
Nous aimons que les formes, les provenances, les époques se croisent et s’étonnent mutuellement.
Aussi, nous aimons l’Amérique Latine et les recoins du monde.