The Emidy Project

Mercredi 6 juin à 20h30
Danse / film / musique

En partenariat avec l’Institut Français, l’Ambassade de France du Nigéria, Tunde Jegede signe une création exceptionnelle autour d’un personnage méconnu de l’histoire.

The Emidy Project sera interprété pour la première fois en région parisienne, et nous officialiserons à cette occasion la sortie du disque sur Papilio Collection – Outhere Distribution.

Après plusieurs résidences de création en Europe et en Afrique, 7 artistes internationaux présentent une création pluridisciplinaire mettant en lumière le parcours exceptionnel d’un héros de l’histoire, tombé dans l’oubli au fil des siècles. Derrière le nom de Joseph Emidy se cache une histoire vraie, épique et humaine capable d’émouvoir le monde entier : celle d’un jeune esclave guinéen devenu musicien virtuose.
Premier compositeur de la Diaspora africaine, il fut esclave au Brésil, violoniste à l’opéra de Lisbonne ainsi que fondateur des premières sociétés Philharmoniques en Angleterre. La danse, le film et la musique éclairent le monde sensoriel de Emidy, en soulignant l’aspect émotionnel de son expérience.

C’est une histoire très contemporaine, soulignant nos propres problèmes, par une mise en scène vivante et ouverte à tous. À travers un livret écrit par Tunde Jegede qui raconte l’histoire de ce personnage, en reprenant les traces des voyages et les carnets que lui-même a laissé lors de la toute dernière période de sa vie, dans les Cornouailles (Royaume-Uni), The Emidy Project dresse un tableau de la confrontation des mondes et des cultures, de l’esclavage et du racisme, à travers la danse, la vidéo et les musiques, tant « savantes » que traditionnelles.

Le film soutenant la création a été réalisé par Sunara Begum, réalisatrice anglo-indienne. Certaines scènes de la vie de Joseph Emidy ont été réinterpretées par Ishimwa dans ce court-métrage. Ces projections apparaissent comme un fil rouge, et sont des intermèdes narratifs qui viennent dialoguer avec les performances sur scène. La musique est quant à elle construite autour de pièces de tradition orale, de manuscrits anciens de la cour Portugaise et du Brésil, ainsi que des compositions de Tunde Jegede. Chant, cordes, kora, vihuela, arpeggione, percussions, traverso, contrebasse… dessinent l’univers sonore de The Emidy Project.

Avec :
Scotty TouréSimon Drappier, Rafael Guel, Sunara Begum, Arthur Daygue,New Horizons AfricaDiana Baroni 

Tunde Jegede (Nigeria) kora, violoncelle, compositions 
Diana Baroni  (Argentine) flute baroque, chant 
Simon Drappier  (France) arpeggione
Rafael Guel  (Mexique) vihuela, percussions, chant
Lassina Touré (Cote d’Ivoire) danseur

Sunara Begum
 (Bangladesh) video et mise en space
Arthur Daygue (France) son, lumières 

www.theemidyproject.wordpress.com

The Emidy Project reçoit le label « LA ROUTE DE L’ESCLAVE » par l’UNESCO.

Bar et restauration sur place.

Tarifs : 8€ en prévente / 12€ sur place

Système de billetterie
par
YurPlan.com