Salle de concert La Marbrerie à Montreuil (93)
Show

Jerusalem in My Heart + “Agora” de Julien Desprez

musique live, performance & projection

mercredi
19
octobre
19:00 - 23:45

Tarifs

  • Prévente : 12€
  • Sur place : 15€


JERUSALEM IN MY HEART

Le duo Jerusalem In My Heart (JIMH) est un projet de performance audiovisuelle immersive, réunissant le musicien et producteur libano-canadien Radwan Ghazi Moumneh et la cinéaste Erin WeisgerberJIMH fusionne musiques arabes contemporaines et films analogiques manipulés à la main pour produire un art multimédia et interculturel.

La musique de JIMH repose sur un métissage de chants mélismatiques arabes, de buzuq et de traitements sonores résolument contemporains : synthétiseurs modulaires, bancs de filtres, bruitisme électroacoustique, échantillonnages, etc. Les paroles de Moumneh, profondément expressives, laissent transparaître son engagement sociopolitique : l’œuvre de Moumneh est « [une musique] actuelle et urgente qui se situe, d’un pas assuré, au carrefour du personnel et du politique », dit Ad-HocWeisgerber manipule les propriétés des pellicules 16mm pour étendre la matérialité et la portée narrative de la musique, en utilisant sur scène plusieurs projecteurs analogiques à la fois.  

FORMATION
Radwan Ghazi Moumneh 
: chant, modulaire, synthés, oud, bouzouki
Erin Weisgerber : projection 16mm

“AGORA” DE JULIEN DESPREZ

‘Agora’ est une pièce pour électronique, jeux d’impédance, guitare électrique et podoryhtmie, réalisée pendant le confinement d’Automne 2020 et diffusée dans le cadre du Festival italien Cataclisma.

Si Agora fait référence à l’endroit de réunion de la cité, de la ville, ou le peuple entier se retrouve, Agora signifie également « maintenant »en portugais. Agora est double et joue de plusieurs points de vues. Une transe douce, explosive et joyeuse y fait dialoguer podorythmie, haute tension électrique, guitare et corps jusqu’à la rupture et la réconciliation. Avec allégresse et frénésie, un monde multiple se négocie à travers votre écoute.

‘Agora’ nous plonge dans la jungle de l’impédance. Une jungle où l’air est sec et moite et où les arbres, d’un vert un peu trop éclatant, brûlent de l’intérieur. Crépitant sous nos pas, la route nous dévoile quelques ombres au milieu de la boue, dansant à claquette. La panne y est notre véhicule, la tension électrique notre sève.

FORMATION
Julien Desprez : Guitare, lumières et performance

Agenda