Salle de concert La Marbrerie à Montreuil (93)
Show

Omar Pène – Festival Villes des Musiques du Monde

Jazz-Funk-Reggae

mercredi
10
novembre
20:30 - 01:30

Tarifs

  • 16€ en prévente
  • 20€ sur place


Omar Pène nait le 28 décembre 1955 au Sénégal, à Dakar qui est alors la capitale de l’Afrique occidentale française regroupant les colonies d’Afrique de l’Ouest. Élevé d’abord par sa famille maternelle dans le quartierde Pikine, selon les principes de la confrérie musulmane des Mourides, il est ensuite envoyé chez son père, employé à l’université et résidant dans le quartier de Dieuppeul. L’ambiance familiale pesante, en raison de sa mésentente avec sa belle-mère, le conduit à abandonner le domicile alors qu’il a à peine 13 ans, et à mettre un terme à son parcours scolaire avant même d’obtenir le certificat d’études primaires. Pendant quelques années, il mène une existence dans la plus grande précarité. Hébergé parfois ici ou là, contraint de se débrouiller principalement seul et de passer l’essentiel du temps dans la rue, il se prend de passion pour le football et caresse même le rêve de faire de ce sport son gagne-pain. C’est dans ce contexte, en 1972, que le musicien Baïlo Diagne le surprend à chanter et l’incite à se rendre à une audition, car le Kadd Orchestra dont il est membre cherche un chanteur. Omar accepte sans enthousiasme mais il est retenu et intègre donc le groupe, lequel fusionne en 1974 avec le Tropical Jazz pour donner naissance au Diamono, qui signifie “génération” en wolof. Deux ans et un album plus tard, l’ensemble est rebaptisé SuperDiamono. Ils produiront ensemble de nombreux Tubes comme « Soweto » en 1987 (Omar Pène a plus de 600 chansons à son actif).

L’artiste n’est pas pour autant un simple chanteur, ses textes engagés ont structuré sa carrière. Avec l’Afsud-Sénégal (l’Amical des Fans du Super Diamono) créé en 1989, il travaille à améliorer la vie quotidienne des Sénégalais. Il est le parrain du festival Banlieue Rythme créé pour animer le quartier populaire de Guediawaye.

Kora d’or en 98 à Johannesburg, Omar Pène est une véritable légende.

Première partie : NURU KANE (trio)

Nuru Kane, le charismatique chanteur sénégalais aux mélodies envoûtantes, revient avec un nouvel album intitulé “Mayam” qui signifie ressources. Qu’elles soient naturelles, culturelles ou spirituelles, le continent africain dispose de ressources inestimables et convoitées de toutes parts. Cette idée a fortement inspiré l’écriture de ce nouvel opus. Nuru l’aborde de façon positive et délivre un message d’espoir à la jeunesse africaine.

Pendant deux ans, Nuru Kane et son guitariste arrangeur Thierry Fournel, complices depuis près de quinze ans, se sont retrouvés pour écrire et composer cet album. Porteur d’un message fort à l’adresse des publics africains et occidentaux, il prône le respect et la tolérance par le biais d’une musique originale et moderne influencée par plus de 25 ans de recherches et de rencontres. Le message de Nuru Kane s’adresse à tous, tantôt en Wolof, en Peul, en Français ou en Anglais.
La base de la musique reste ancrée dans les sols ocres du pays de la Teranga (le Sénégal). Mais elle se nourrit des innombrables rencontres que Nuru a pu faire lors de ses voyages ou de ses pérégrinations urbaines entre Paris, Londres et Amsterdam. C’est pourquoi, fidèle à son tempérament, il mêle les rythmes et les chants puissants des baye Fall ou du Mbalax avec des sons plus modernes. Un groove Africain urbain qui parle à son époque.

Cette soirée est en partenariat avec Rares Talents et avec le soutien de la ville de Montreuil.


Infos pratiques

  • Ouverture de la cantine à 19h
  • Début du concert à 20h30

Agenda