Salle de concert La Marbrerie à Montreuil (93)
Show

Soirée carte blanche à Cléa Vincent

pop, new-wave

jeudi
2
mars
19:00 - 2:00

Tarifs

  • 12€ en prévente
  • 15€ sur place


” Bonjour je suis Cléa Vincent. Le 2 mars j’ai choisi de programmer à la Marbrerie dans le cadre d’une carte blanche, des groupes plutôt noirs que j’aime passionnément. 

Tout d’abord : Les clopes, dans un style new wave dépressif et drôle, dans lequel j’ai la chance de jouer des synthés et de composer de temps en temps des chansons ultra dépressives sous le nom de Laurence Inutile.

Puis j’ai programmé Nusky et Vaati,  mes chouchous ever avec qui j’ai composé un super duo : LOVE? qui vient de sortir. Je sais pas mettre une étiquette à leur musique si ce n’est que la voix et le cœur de Nusky fusionne parfaitement avec l’âme beatmakerite de Vaati. Leur dernier album est juste magnifique et ces deux mecs sont ultra inspirants !

Enfin, on va faire un dj set en duo avec mon petit frère Jerome Violent, garçon un peu brutal mais efficace en sélection de morceaux mega dansant !

Voilà ! Vous savez tout ! Bisous !”

—————————————————————————-

Les clopes
« Les clopes sont à Alain Chabat ce que Depeche Mode est à Black Sabbath. Nées dans un blockhaus noir en 2013, Les Clopes dépriment depuis trois albums glauques autant que burlesques »

Nusky et Vaati
Après deux EP sortis en 2015 et 2017, Swuh et Bluh, le duo Nusky & Vaati revient très bien accompagné avec un album collaboratif « Nusky & Vaati and Friends » dans lesquels on retrouve une flopée d’artistes de la scène pop actuelle. De David Numwami à Philippe Katerine, en passant par The Pirouettes ou encore Pépite, le binôme marginal s’offre un voyage musical éclectique en s’affranchissant des codes ou encore de ce qu’on pourrait attendre d’eux après ces 5 ans de silence. 

Avec ces 12 titres inédits dont 7 featuring, Nusky & Vaati signe un retour haut en couleur et une promesse de ne plus repartir de la scène pop française avant un bon moment.

Les Fanfarons
Jérôme Violent et Cléa Vincent alias les Fanfarons partagent tous les deux une grande passion pour les danceflour. Au gré du temps et du vent ils  collectionnent des pépites, du tube guilty pleasure  aux morceaux d’electro plus rares, faites pour réveiller les morts… Résisterez vous à leur désir fou de vous faire danser ?

Jerome Violent
Violent : Qui agit ou s’exprime sans aucune retenue. Qui a un intense pouvoir d’action ou d’expression. Se dit d’une couleur, d’un son, d’un goût qui est très marqué.
Exemple : « Que tu es violent, Jerome, dans tous les sens du terme ».
Ce mystérieux personnage est un artiste pluri-disciplinaire. Même si la musique est le pilier de son écosystème, il évolue au travers d’autres supports médias : BD, Clips, Web-série, Documentaire, Performances artistiques, etc… car Jerome Violent aime se mettre en scène constamment.

Cléa Vincent 
À travers des EP (Non mais oui 1 et 2 et Tropi-Cléa 1 et 2) et les albums Retiens mon désir (2016) et Nuits sans sommeil (2019), Cléa Vincent s’est affirmée comme porte-étendard d’une scène french pop renouvelée. Volontaire, spontanée, indissociable de son clavier, cette touche-à-tout avant gardiste joue depuis aussi longtemps que le conservatoire s’en souvienne. Avec ses textes francs et inspirés, ses mélodies aux accroches imparables et ses clips singuliers, elle a planté un décor néoromantique original, un univers dansant et sensuel qu’elle a déjà emmené sur les scènes des quatre coins du monde. Dans l’œuvre de Cléa Vincent se bouscule l’influence des accompagnateurs de ses oreilles d’enfant : Michel Berger bien sûr ou encore Alain Souchon, une école de chanson française nuancée avec la découverte, plus tard, de Sébastien Tellier, Connan Mockassin ou Philippe Katerine. L’auteure-compositrice déploie une gaité communicative et une immédiateté qui lui confèrent une signature toute particulière, distillant depuis plusieurs années des tubes (« Retiens mon désir », « J’m’y attendais pas », « Château perdu », « Nuits sans sommeil »…) qui incitent à la suivre les yeux fermés sur sa piste de danse. Sur scène comme en studio, Cléa Vincent c’est aussi un travail d’équipe : une composition avecRaphaël Léger (Tahiti 80) et des collaborations avec les musiciens Baptiste Dosdat (basse) et Raphaël Thyss (trompette. De ce travail d’équipe ressort une grande cohérence qui s’illustre dans une pop brillante et fascinante. 
Electron libre, Cléa n’hésite pas à casser les codes, mêler les influences et ouvrir les portes. Elle le fera à nouveau avec Tropi-Cléa 2, deuxième volet d’une parenthèse tropicale ouverte en 2017. Ce nouvel EP de 6 compositions aux rythmes latins et pop sortira le 30 avril chez MidnightSpecial Records.


Infos pratiques

  • Ouverture de la cantine à 19h30
  • Début des concerts à 20h

Agenda